02 juin 2009

Boom des communautés virtuelles pour enfants

Dès le plus jeune âge, l'usage des «TIC» est devenu aussi naturel que celui de la télévision. Les enfants délaissent les médias classiques au profit du Net. Les espaces virtuels sont de véritables révolutions pour les internautes : ce sont des fictions ou l’on peut interagir par l’intermédiaire d’un avatar - une sorte de marionnette de pixels qui nous représente. On peut explorer des espaces, mais aussi fabriquer des objets ou des services et les vendre.

Ainsi que le présente l'enquête Ipsos - e-Enfance, portant sur l'usage d'Internet par les enfants, les 9 -17 ans passent en moyenne 1h45 par jour sur le net, seul face à l'écran pour 64% d'entre-eux. Les mondes virtuels dédiés aux enfants attirent de plus en plus d’enfants. Selon un article de eMarketer, 8 millions d’enfants et adolescents américains ont visités un monde virtuel durant l’année 2008, ce chiffre devrait augmenter à plus de 15 millions d’ici à 2013.

StarDoll est un site qui permet aux filles d'avoir une poupée virtuelle, de l'habiller, de discuter avec d'autres joueuses.... et qui marche très bien. Les joueuses peuvent par exemple effectuer des micro-achats pour acquérir une jolie robe virtuelle pour leur poupée. Le site compte 7 millions d'inscrites.


Mattel a lancé sa communauté virtuelle pour créer un lien très fort avec son cœur de cible: les filles de 7 à 12 ans. Les filles peuvent y créer leur propre personnage, décorer leur chambre, faire du shopping, discuter entre amis.... TechCrunch.fr rapporte que le site a reçu 3 millions d'inscriptions lors des 2 premiers mois qui ont suivi son lancement.

Sur Barbiegirls.fr, les filles se créent un personnage qu'elles habillent et maquillent. Mattel s'est inspiré des jeux vidéo en ligne mais surtout des sites de contacts sociaux ou des messageries instantanées tant appréciés des ados. En outre, à l'instar des avatars de Second Life pour leurs aînés, les personnages créés par les petites filles pourront être personnalisés depuis le teint de la peau jusqu'à la couleur des cheveux ou l'expression du visage. Sur Barbiegirls.fr, les enfants peuvent échanger avec d'autres petites filles et, bien sûr, acheter des vêtements ou meubles dans un centre commercial virtuel en utilisant des B-dollars (gagnés en jouant sur le site). Le monde Barbiegirls est virtuellement rempli de tout ce qu'une fille peut désirer. Tout comme dans la vie réelle, elle peut gagner des B-dollars, faire les boutiques ou se promener.

Sur www.disneyfairies.com, les fans ont créé près de 6 millions d'avatars uniques. Extrêmement populaire, ce site web est devenu une communauté virtuelle en ligne pour les fans de Disney Fairies. Les fans peuvent également jouer et discuter avec leurs amies les Fées, partir en quête de la Fée Clochette, faire des jeux, des activités manuelles, créer des badges, des bijoux, et des vêtements, afin de personnaliser leur monde de fées.

Club Penguin est l’un des mondes virtuels pour enfants les plus fréquentés et qui connaît le taux de croissance le plus rapide. Club Penguin est une aire de jeux virtuelle où les enfants peuvent explorer, jouer et s’amuser avec leurs amis. L’un des objectifs avec Club Penguin est de créer un lieu sûr sur Internet où les enfants peuvent se retrouver pour interagir, jouer, être créatifs et apprendre les uns des autres. Club Penguin est conçu pour les 6-14 ans. Pour s’amuser dans cette île virtuelle recouverte de neige, les joueurs créent un pingouin, l’avatar avec lequel ils partent explorer, participer à des jeux et échanger avec les autres pingouins par le biais d’un chat et de cartes postales. Ils peuvent aussi prendre un chocolat chaud au café du coin, jouer dans la dernière pièce de théâtre, ou retrouver leurs amis à la discothèque. On peut jouer gratuitement à Club Penguin. Certaines fonctions et aspects du site, tels que l’accès prioritaire, des fêtes exclusives et l’opportunité de customiser son pingouin et son igloo, requièrent cependant un abonnement au coût de 4.95€ (TVA comprise) par mois.


Le site Internet Panfu a été créé en août 2007 en Allemagne puis lancé en février 2008 en France, entre autres pays européens. Destiné aux enfants de plus de 6 ans, ce site novateur marche très bien dans l’hexagone. Il recense en effet déjà plus de 400 000 inscrits. Panfu est un monde virtuel où les enfants discutent entrent eux, achètent (fictivement) des animaux domestiques, habillent leur panda ou encore progressent en langues de façon ludique.

KidNet est un univers en ligne en 3D pour enfants. C’est un univers ludo-éducatif à la convergence entre la plate-forme relationnelle, le serious game et la 3D en ligne. Les enfants peuvent avoir un avatar personnalisé. Ils peuvent mener une vie virtuelle en achetant des vêtements, en changeant leur coiffure, etc. Par ailleurs, chaque « kidnaute » doit apprendre à gérer son argent virtuel, des eurokidnets (non échangeables en monnaie réelle). Ils peuvent retrouver leurs amis réels dans ce monde virtuel. Si kidnet est simple pour les enfants, il est également simple et sûr pour les parents.

Dinokids a lancé le 16 Mars 2009 sa plateforme virtuelle dédiée aux enfants. L’objectif de Dinokids étant l’approche communautaire, de nombreux avatars dinosaures sont prévus, des missions viennent enrichir le parcours des utilisateurs et les personnalisations sont possibles.

La version du site www.howchet.com vient d’ouvrir et propose aux filles d’une dizaine d’années de jouer en ligne à la maman. Une manière communautaire à grande échelle d’élever un enfant avec ses copines. Entièrement gratuit, le site propose également des articles payants en plus de ceux que l’on peut acquérir avec les 500 billes (monnaie locale) qui sont offertes à l’inscription. Les joueuses retrouvent toutes les tâches nécessaires à l’éducation d’un bébé, mais aussi l’univers du travail, de la maison, du marché, des magasins… Tout pour plaire aux pré-ados.

A l’inscription naît un bébé dont on peut évidemment choisir la couleur, les yeux et les cheveux. Après réception de son certificat de naissance, on peut ensuite l’élever jusqu’à ses 3 ans et lui donner des petites sœurs ou petits frères. A la manière des tamagoshi ou de Nintendogs, il faut veiller à tous les paramètres qui entourent les bébés pour réussir à le rendre heureux. Le site Howchet.com dédié à l’univers de la petite enfance a séduit depuis son ouverture en janvier dernier plus de 200 000 jeunes joueurs qui jouent virtuellement au papa et à la maman.

Le monde de Boaki est un véritable monde virtuel pour enfants faisant la part belle à l'épanouissement du joueur. Parmi les nombreux divertissements proposés, on peut citer notamment des courses et autres jeux d'action et d'adresse, mais aussi des jeux de stratégie ou de réflexion. Chaque joueur peut modifier à son gré sa maison, son île et son apparence! Enfin, les enfants peuvent adopter leur propre animal de compagnie. Pour trouver les trésors de Boaki, il s'agit d'un parcours à base de quizz de connaissance et de petits défis qui permettent à l'enfant d'apprendre en s'amusant. Les éditeurs du logiciel concoctent des rendez-vous pédagogiques à l'intérieur du jeu avec de véritables animateurs et professeurs, afin d'apprendre aux enfants les langues étrangères…

Neopet est un site d'élevage virtuel de créatures qui s'appellent des Neopets. Les enfants peuvent les nourrir, les faire combattre, les amener en vacances... Pour cela, ils ont besoins de Neopoints (NP), monnaie virtuelle du site, qu'ils peuvent gagner en faisant des jeux sur le site, en participant à des concours ...

Webkinz est né en 2005 aux Etats-Unis et est destiné aux 6 - 12 ans. La peluche WEBKINZ (grand modèle) ou LIL'KINZ (petit modèle) prend vie sur l’écran avec son sosie virtuel. L’enfant doit prendre soin de son Webkinz jusqu'à ce qu'il soit content, décorer sa chambre, échanger ses expériences et rendre visite à d'autres propriétaires de Webkinz et aussi jouer à des centaines de jeux en ligne pour gagner plein de KinzCash qu'ils peuvent ensuite dépenser dans le W-Shop et lui faire des cadeaux.

Chaque animal en peluche Webkinz et chaque accessoire Webkinz est livré avec un code de 8 caractères. En inscrivant ce code sur le site Webkinz, on adopte l'animal dans le monde virtuel. L'utilisateur reçoit de l'argent virtuel en adoptant de nouveaux animaux de compagnie, en jouant à des jeux en ligne, en répondant à des questions de connaissances générales, ou grâce à des activités quotidiennes variées. Chaque jour, il y a un jeu de la Journée. Un « animal de compagnie du mois » est annoncé au début de chaque mois. Si une personne enregistre les animaux de compagnie annoncés au cours de ce mois, elle reçoit d'autres articles exclusifs.

Le monde Webkinz inclut aussi de nombreux articles à collectionner. Par exemple, des pierres précieuses peuvent être trouvées une fois par jour au Curio Shop et on peut aussi aller rendre visite au Dr Quack pour un check up de santé Webkinz. Parmi les caractéristiques supplémentaires de Webkinz, on peut citer la possibilité d'être choisi pour figurer sur la télévision Webkinz ; l'envoi de lettres ou des cadeaux à des amis sur un réseau, l'invitation d'un ami à la maison virtuelle d'un utilisateur ; le jeu Wacky Bingoz, une forme de Bingo incluant des jeux de ballon.

L’univers Museworld, destiné aux fillettes (âgées de 6 à 12 ans) propose de s’amuser, de réfléchir, de découvrir et d’échanger à travers trois personnages : Jeanne Poésie la Parisienne, Kate Melody la Londonienne et Giulia Fantasia la Romaine. On retrouve ces héroïnes sous la forme de personnages virtuels sur le site Internet et sous la forme de magnifiques poupées accompagnées de livres. Museworld est un nouvel univers multimédia qui propose un univers inspirant pour inciter les filles à s’ouvrir à des sujets variés : autres cultures, littérature, métiers, langues, environnement… Agées d’une dizaine d’années, elles sont issues de pays différents. Elles les sensibilisent à des valeurs telles que le sens de l’engagement, le courage, la persévérance afin de favoriser le développement de l’estime de soi. Les histoires sont celles de filles de leur âge qui échangent sur leur vie quotidienne, sur leurs petits tracas, sur leurs rêves, leurs peurs ou leurs révoltes.

Avec les livres, les fillettes accèdent à l’épaisseur psychologique de l’héroïne, à ses sentiments, questionnements et moments de bonheur. Sur le site, elles retrouvent l’univers de Jeanne (et peuvent lire ses mails, son blog) mais surtout elles jouent, développent et testent leurs motivations, leurs connaissances variées (sur Paris, sur les métiers, la littérature et beaucoup d’autres sujets à venir, cohérents avec les centres d’intérêt des différentes héroïnes). Sur museworld.net, les fillettes ont aussi une première expérience communautaire. Elles peuvent créer leur petite muse (avatar), échanger des messages, de petits cadeaux virtuels, collecter des objets utiles pour d’autres pays moins riches, rejoindre des groupes d’intérêt (club de lecture, club de danse…), « tchater » sur un sujet donné, dans un environnement sécurisé.

Habbo emprunte ses personnages à l'univers des dessins animés. Via leurs avatars, les jeunes internautes peuvent y acheter des meubles pour décorer leur chambre, mais aussi des cadeaux pour les amis, un canard en plastique ou un téléporteur high-tech. La monnaie est le habbo-credit: 60 credits coûtent 10 euros. Ceux-ci s'acquièrent avec un GSM, la carte de crédit des parents.

Les marques s'en servent également pour créer un lien émotionnel avec les enfants et les fidéliser. Une preuve de plus qu'Internet est l'outil marketing de demain pour cibler les jeunes. Mac Donalds a lancé en 2008 un univers virtuel dédié à son célèbre menu destiné aux enfants: le Happy Meal. Cet univers permet aux enfants d’enrichir leur expérience “Happy meal” via un monde virtuel où ils peuvent créer leurs propres personnages et construire leur cabane dans un arbre. Mac Donalds propose un monde modelé pour et par les enfants. D’ailleurs, ils peuvent même donner leur avis sur les nouveaux lieux, les nouvelles quêtes et les nouveaux jeux proposés. Le lien entre le monde virtuel et la boîte Happy Meal que les enfants ont lors de leur déjeuner chez Ronald se fait via des codes disponibles directement sur les boîtes Happy Meal.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Nous recherchons des témoignages de mamans pour un programme de télévision


Si vous souhaitez faire partager votre quotidien, vos passions, vos règles de vie
et à la fois plonger dans un monde différent du vôtre…



Contactez vite Jacques:
Par téléphone au 01 44 09 53 13
Ou par mail: castingmaman@live.fr

ponoloot a dit…

That is really helpful. It provided me a number of ideas and I'll be placing them on my web site eventually. I'm bookmarking your blog and I'll be back. Thanks again!

cheap cialis